Skip to navigation Skip to the content

Des mesures pour assainir les finances

Depuis les années 1990, la Caisse a connu une situation financière difficile. L’entrée en vigueur de la Loi sur le libre passage (LFLP) en 1995, l’octroi de nouvelles prestations et un ralentissement de la croissance du nombre des assurés ont engendré une baisse marquée du degré de couverture. On notera cependant qu’à aucun moment le versement des prestations réglementaires n’a été en danger.

Depuis l’an 2000, la Municipalité a présenté plusieurs rapports-préavis au Conseil communal dont l’objectif était de revenir à une situation financière saine. Une série de mesures d’assainissement ont notamment été adoptées.

Mesures d’assainissement adoptées

  • En 2000, suppression de l’automaticité de l’indexation des pensions.
  • En 2005, augmentation progressive des cotisations, y comrpis celles d’assainissement, s’échelonnant entre 2005 et 2007 et aboutissant à un taux de cotisation total de 29.5% pour les assurés de la catégorie A et de 37.5% pour les assurés de la catégorie B. Baisse du taux annuel de pension, introduction d’une réduction de la rente en cas de retraite anticipée, conditions d’octroi d’un supplément temporaire avant l’âge AVS plus sévères, calcul des prestations de retraite sur la moyenne des trois dernières années.
  • En 2009, recapitalisation à hauteur de CHF 350 millions financée par la Ville de Lausanne et les organismes affiliés, sous forme d’apports immobiliers et de liquidités.
  • En 2013, recapitalisation à hauteur de CHF 220 millions financée par la Ville de Lausanne et les organismes affiliés, conjugé avec la suppression des cotisations d’assainissement. Calcul de la pension de retraite sur la moyenne des salaires cotisants de l’ensemble de la durée d’assurance. En savoir plus sur les prestations de retraite.